access_time Publié 18.04.2019

Des temps difficiles pour l’ablation par cathéter de la fibrillation auriculaire

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Pertinents pour la pratique

Des temps difficiles pour l’ablation par cathéter de la fibrillation auriculaire

18.04.2019

A l’âge de 75 ans, env. 10% de la population présentent une fibrillation auriculaire, avec une mortalité accrue (×2) et un taux accru d’accidents vasculaires cérébraux. Plus de 2200 patients (âge moyen de 68 ans, env. ⅓ de femmes), la plupart du temps avec fibrillation auriculaire établie depuis plusieurs années (souvent préalablement traitée par médicaments) et symptomatiques dans 90% des cas, ont été randomisés pour être traités soit par ablation par cathéter (qui a dû être répétée ­à court terme dans près d’1 cas sur 5) soit par médicaments.

L’ablation par cathéter n’a malheureusement pas entraîné d’amélioration significative du critère d’évaluation combiné sélectionné (décès, accidents vasculaires cérébraux invalidants, hémorragies, arrêt cardiaque; [1]), mais elle était néanmoins associée à une qualité de vie légèrement meilleure [2] que le traitement médicamenteux. Toutefois, dans le cadre d’un traitement non en aveugle, ce bénéfice modeste est difficile à évaluer. Il s’agit là certes d’un résultat décevant, mais l’étude a également apporté une bonne nouvelle: dans le groupe de traitement conservateur, les avantages du traitement médicamenteux anticoagulant et cardiaque moderne sont ressortis clairement, avec une mortalité après 4 ans de seulement 5,3% (jusqu’alors, une mortalité de 5–10% au cours de la 1ère année était ­admise) et une fréquence des accidents vasculaires céré­braux sévères de seulement 0,7%. Comme dans toutes les études avec un bras «invasif», le chassé-croisé était également un problème dans cette étude.

Toutefois, env. 50% des patients du groupe ayant subi une ablation ont également présenté une récidive, ce qui pourrait potentiellement accroître le nombre d’interventions pour récidive dans la pratique et ainsi rendre encore plus onéreux le traitement global.

1 JAMA 2019

2 JAMA 2019

Rédigé le 22.03.2019

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 18.04.2019

Des temps difficiles pour l’ablation par cathéter de la fibrillation auriculaire

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close